Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye

Photo 0 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 1 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 2 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 3 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 4 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 5 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 6 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 7 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 8 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 9 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 10 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 11 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 12 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 13 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Photo 14 - Le Pavillon du Jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye
Description de l'offre

Paris à moins de 25 mn gares RER à moins de 10 mn. Le Pavillon dit « Sully » était le pavillon du jardinier du Château-Neuf de Saint Germain en Laye. Son appellation vient d'une décision du Conseil Municipal qui transforme fin XIXème la rue des vignes en rue Pavillon Sully afin de rendre hommage au premier ministre et ami d'Henri IV qui acheva la construction du Château-Neuf. - - Ce château fut commandé par Henri II à Philibert Delorme en 1552. Inachevé à la mort du Roi les travaux furent confiés de 1559 à 1578 au Primatice Henri III les confie à Androuet du Cerceau. C'est Henri IV qui lui donnera son aspect définitif le maitre d'oeuvre fut Metezeau le château avait un seul niveau et fut terminé en 1610 l'année de la mort du Roi. - - Ayant acquis les terrains s'étendant sur le village du Pecq jusqu'à la seine le Vert-Galant décida de créer de somptueux jardins dans lesquels l'eau jouerait pour le plaisir du Roi. - - Des ingénieurs de renom (Alexandre et Thomas Francini) furent chargés de l'aménagement hydraulique tandis qu'Etienne Dupeyrac et Claude Nollet créèrent des jardins à la mode italienne comme à Tivoli. - - Les jardiniers sont de véritables artistes c'est le triomphe de l'esprit sur la nature ! - - Il fallut modifier la pente de la colline du Pecq pour obtenir une descente harmonieuse par des nivellements compliqués des soutellements énormes et une prodigalité de pierre de taille. - - A des grottes peuplées d'automates succédaient des terrasses de broderie ou dentelles de buis où se trouvaient des galeries fermées aboutissant à deux pavillons : celui du Peintre à gauche celui du Jardinier à droite. Le jardin planté d'arbres en quinconce est séparé du suivant par une haute terrasse sous laquelle un voute sert de passage pour aller à couvert dans la prairie et au village de Carrières. Enfin le jardin des canaux laisse déverser les eaux dans la rivière. - - Louis XIII y vint chasser et Louis XIV y est né le 5 septembre 1638. La Reine d'Autriche s'y réfugia au moment de la Fronde avec le petit Roi. - - Déjà de 1649 à 1653 les jardins sont à l'abandon et le château est laissé sans entretien malgré les rares passages du Roi. - - Vers 1660 c'est la chute des deux terrasses hautes : terrasse de Mercure et l'hémicycle au dessus des grottes. Les dégâts sont réparés par les frères Villedo. - - Louis XIV rencontra Mademoiselle de Lavalière au Château-Neuf parait il il construira Versailles et peu à peu abandonnera le Château-Neuf de Saint Germain. - - Louis XIV le donne à son frère le Comte d'Artois (futur Charles X). Le château est en piètre état en 1784 il le fait démolir en vue d'une reconstruction par les architectes Chalgrin et Bellanger. Mais le Comte d'Artois construit aussi le château de Bagatelle les fonds manquent les travaux tardent et la Révolution arrive. - - Il ne reste du Château-Neuf que la rampe des grottes (modifiée par le Comte d'Artois) le Pavillon du Jardinier et quelques vestiges de-ci de-là. - - - -

Prix : 4 600 000 €
  • Référence : PPC-5505-RB
  • Superficie : 1100 M2
  • Nombre de chambres : 6

Ce bien vous est presenté par :

Rodolphe Brault

Tél: 01.42.61.73.38

5 rue de l'Université - 75007 - Paris

* Informations obligatoires

Propriétés similaires
Previous Next